EXEMPLES DE DÉRIVES

 

 

UN SOUS-TITRE ÉLOQUENT

 

En 2013 les éditions La Découverte ont publié un livre co-signé par Marwan Mohammed (chargé de recherche au CNRS) et Abdelhalli Hajjat (sociologue et politiste, maître de conférences à l’université Paris-Ouest Nanterre La Défense) intitulé « Islamophobie : comment les élites françaises fabriquent le modèle musulman ».

Voilà un sous-titre exemplaire de ce que dénonce notre manifeste, et qui en offre un parfait condensé : premièrement, le populisme (incrimination des « élites ») ; deuxièmement, un constructivisme-critique (« fabriquent ») hérité du pire post-modernisme foucaldo-bourdieusien, et qui figure en bonne place dans le bêtisier sociologique en brandissant le lieu commun du « socialement construit » pour nier l’existence d’une réalité au motif qu’elle ne serait ni naturelle ni universelle ; troisièmement, le confusionnisme, qui amalgame « problème islamiste » et « problème musulman » ; et, quatrièmement, la dénégation implicite du problème spécifique posé par l'islamisme en renvoyant toute mise en garde à l' « islamophobie » stigmatisée par le titre du livre. Et le tout signé par un chercheur au CNRS et un enseignant du supérieur ...

Certes, les assassins de Samuel Paty et, avant lui, de toutes les victimes du terrorisme islamiste n’ont pas eu besoin de lire ce livre pour figurer dans les annales du terrorisme. Mais qui osera prétendre qu’une idéologie n’a aucune influence sur les actes, et que le chantage à l’accusation d’islamophobie, appuyé sur une caution académique (fût-elle empruntée aux plus médiocres des productions universitaires) n’entrave pas la vigilance des journalistes, des politiques et des responsables d’association face aux dérives islamistes ?

C’est pourtant ce qu’affirment nos objecteurs en nous accusant de faire le lien entre l’islamo-gauchisme, dont le seul intitulé de ce livre fournit un exemple évident, et l’islamo-fascisme…

 

 

 

 

@